samedi 24 septembre 2016

Allex, la rentrée, le FN, les réfugiés et Laurent Wauquiez

session22092016.jpgJe ne sais plus par où commencer... Ces derniers temps, j'ai un peu abandonné ce blog pour informer plus succinctement, et plus directement, sur les réseaux sociaux, twitter et facebook, qui permettent d'écouler plus facilement le flux que m'impose l'actualité. Du coup, rattrapper toutes ces infos sur un billet devient une gageure. Cette rentrée a été si bousculée, renversée à titre humain par la disparition d'un membre de ma famille qui m'a déboussolée et tenue éloignée de l'actualité des claviers, puis soumise à une accélération inouie du fait de la rentrée à la Région, avec une session dure, longue et particulièrement pénible jeudi dernier. Je vais essayer de suivre le conseil d'un ami philosophe, selon lequel le meilleur moyen de démêler une pelote est de la scinder un plusieurs morceaux (en gros).

Commençons donc par le gros morceau : Laurent Wauquiez, le FN et l'accueil des réfugiés. Sur ce sujet la période est particulièrement inquiétante de surenchère et d'amalgames. On a beau commencer à en être familiers, hélas, les propos de Laurent Wauquiez et de sa mère, Eliane Wauquiez, Maire du Chambon sur Lignon, ont du mal à passer. Le refus d'accueillir 1784 femmes, hommes et enfants persécutés, dans une Région qui compte près de 8 millions d'habitants, est une déchéance morale à laquelle s'ajoute une flopée de mensonges et d'omissions comme l'ont montré les Décodeurs du Monde. Dernière en date, un voeu déposé par la majorité de Laurent Wauquiez lors de notre assemblée pénière du 22 septembre, qui laisse sous-entendre que les communes de la Région n'auraient pas les moyens d'accueillir les réfugiés, alors que cette prise en charge est du ressort non des communes, mais de l'Etat. Et que des villes se sont portées volontaires, à commencer par Saint Etienne, dont le maire est pourtant LR, il y a déjà un an. Clairement, le gouvernement s'y est pris comme un pied et porte une lourde responsabilité dans le marasme ambiant. Mais là, la question doit pour l'heure s'effacer devant la responsabilité républicaine, constitutionnelle, humaine, d'accueillir ces réfugiés avec décence et dignité, comme la France s'y est engagée par la Convention de Genève, comme la dignité du présent nous y oblige.

Près de chez moi à Allex, dans la Drôme, les onze premiers réfugiés sont arrivées. Onze personnes, dont trois enfants, accueillis temporairement dans un bâtiment vide, ancien centre d'accueil pour personnes fragilisées. Ils seront cinquante à terme, installés là pour quelques semaines, comme l'a précisé la préfecture de la Drôme : "encadrés par l'équipe du Diaconat protestant, ces personnes bénéficieront d'un temps de répit pour entreprendre les démarches nécessaires et vérifier qu'elles remplissent les contions pour obtenir le statut de demandeur d'asile". En transit donc, dans un batiment vacant, à cinquante. Sérieusement. Où est la "jungle" là-dedans ? Comme l'a souligné Thomas Legrand dans son excellent edito : "ce qui frappe dans cette réaction c’est la disproportion, « de la folie » comme si on lui annonçait que les ingénieurs de Tchernobyl allaient construire une centrale nucléaire sur un volcan d’Auvergne ! ». Mais évidemment le Front National a sauté sur l'aubaine et accouru pour défiler et provoquer un point de cristallisation. Un abcès de fixation. Laurent Wauquiez a annoncé qu'il irait également, cédant ainsi après s'être fait tancer sur twitter par l'extrème droite, prenant le risque d'exacerber par sa dimension nationale la tension d'un village qui n'en demandait pas tant. Puis s'est semble-t-il ravisé.

Voilà où on en est, à une course. Le Front National lance un manifeste pour des communes sans migrants, Laurent Wauquiez lance une pétition. Le Front National dégaine ses pancartes en plein hémicycle régional, Laurent Wauquiez met dix minutes avant de faire appliquer le règlement. Voici la photo, postée sur twitter par ma camarade élue Fabienne Grebert, violemment prise à partie depuis par la fachosphère lui conseillant par exemple, juste pour que vous puissiez apprécier le niveau, de prendre un migrant chez elle pour "activer sa libido". Voilà pour la "France apaisée" de madame le pen.

FNpancartes22092016.jpg

Laurent Wauquiez, Député, Président de Région, chef par interim de Les Républicains, s'étale sur les chaines de télévision. Et nous, nous sommes condamnés à nous exprimer, sur un sujet aussi essentiel, en une minute avant d'être coupés. Comment dire... C'est éprouvant. De parler sous les huées d'élus du Front National déchainés, incapables de se tenir correctement, traitant les écologistes de "khmers verts" - quand Laurent Wauquiez parle de "fatwa", contribuant ainsi à élever le niveau de nos débats - accusant à gorge déployée les communistes d'avoir collaboré avec les nazis pendant la seconde guerre mondiale, bordelisant l'assemblée et donnant à nos débats une image à pleurer. C'est odieux et éprouvant. Mais on le fait. Au milieu du chaos, des huées et de l'indignité.

Je suis intervenue en réaction à l'enfumage délibéré de Laurent Wauquiez entretenant la confusion entre réfugiés et clandestins, et les amendements ignobles - curieusement retirés en session par le FN - amalgamant pêle-mêle réfugiés, casseurs, travailleurs détachés. amendementFNrefugies22092016.jpg

Du grand n'importe quoi. Je ne crois pas malheureusement que ces gens soient incompétents au point de confondre ces notions. Ils attisent cyniquement les peurs irrationnelles de cet air du temps navrant, et, en nommant mal les choses, ajoutent au malheur du monde sciemment.

Voici le texte complet de mon intervention (également ici sur le site des élu-e-s du Rassemblement)

Au delà du fait que c’est l’État qui prend en charge les frais d’accueil des réfugiés, contrairement à ce que laisse entendre votre vœu, en parlant de communes qui n’en auraient pas les moyens, Quand on parle d’accueillir 1784 personnes dans une Region de 7,5 millions d’habitants… Ce n’est pas une question de moyens, mais de volonté. Bien sur, nos volontés ne sont pas les mêmes. Mais au moins essayons de les confronter avec un peu d’honnêteté.
L’utilisation politicienne, démesurée par rapport à la réalité de ce que représente l’accueil de ces femmes, hommes et enfants, devient très inquiétante.%% Ceux qui jouent avec le feu feraient bien d’y réfléchir à deux fois.
En mature de manipulation, les politiques n’ont que trop abusé. Des peurs, des amalgames et des mots.
A ce sujet, Albert camus a écrit : la logique du révolté est de s’efforcer au langage clair pour ne pas épaissir le mensonge.
Alors, je voudrais rappeler que les mots ont un sens.
Un demandeur d’asile n’est pas un sans-papier.
Un réfugié n’est pas un travailleur détaché.
Un migrant n’est pas un casseur.
De même qu’un supporter n’est pas un hooligan, qu’un chômeur n’est pas un assisté, et qu’un musulman n’est pas un terroriste.
Un réfugié est une personne persécutée bénéficiant d’une protection internationale.
Et la France est une république, appelée aussi pays des droits de l’homme, qui a signé la convention de Genève.
Les mots ont un sens. Ils font la richesse de notre langue. Utilisons les a bon escient.

Et la lettre ouverte que nous avons signée avec les autres élu-e-s et responsables régionaux du Parti de Gauche, Andrea Kotarac, Emilie Marche, Elisa Martin, Benoit Schneckenburger, Didier Thevenieau. : "Monsieur Wauquiez, nous ne nous laisserons pas faire"

"M Wauquiez, nous ne nous laisserons pas faire" C’est ce que vous avez vous-même déclaré pour refuser le plan d’accueil des réfugiés. Sachez, M le Président de la Région Auvergne Rhône Alpes, que sur ce point encore nous non plus, "nous ne nous laisserons pas faire" sans répondre à vos propos.
Sans même un débat au sein de la Région vous décidez comme d’habitude seul que la Région Auvergne Rhône Alpes n’accueillera pas 1734 réfugiés comme le demande le plan gouvernemental. Vous avez décidé seul, sans en parler aux maires des différentes communes, aux présidents des intercommunalités et des départements. Pire même, vous lancez une pétition pour mener une fronde contre l’arrivée de 1734 personnes alors que la région compte 7,5 millions d’habitants. Quel aveu de faiblesse.
Liberte, égalité, fraternité. Où sont vos principes républicains, vous qui êtes désormais chef par intérim du parti du même nom ? Vos propos sont intolérables car vous oubliez que vous parlez de femmes, d’hommes et d’enfants qui ont fui la guerre, la misère, l’enfer. Car M Wauquiez : Non, aucune personne ne quitte de joie son pays d’origine, pour traverser à pied tout un continent.
La région Auvergne Rhône Alpes qui rappellons-le, est plus grande que six pays européens, peut et doit accueillir ces réfugiés. C’est une obligation en vertu de l’article 13 de la déclaration universelle des Droits de l’Homme : « 1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. 2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. »
En conséquence, plutôt que de lancer une pétition contre l’arrivée de réfugiés, vous auriez dû faire une pétition pour l’organiser en responsabilité et demander aux maires combien ils pouvaient en accueillir. En effet, si vous étiez moins occupé ailleurs et plus attentif aux partenaires locaux dans la région, vous auriez observé que plusieurs villes comme Grenoble sont membres de "réseau de villes-refugiés", lancé par les villes de Barcelone et de Madrid.
Avec ces propos, vous vous opposez au droit international à laquelle la France est liée. Le Haut-Commissariat aux réfugiés a d’ailleurs récemment exhorté l’UE et les états membres à respecter leurs engagements et faciliter l’accueil de demandeurs d’asile.
Quelle triste vision irresponsable et recroquevillée de la région Auvergne-Rhône-Alpes que celle que vous donnez, une vision qui ne ressemble pas à ses habitants.
Au fond, deux visions s’opposent, celle de la concurrence des territoires, du règne des barons n’appliquant la loi qu’à leur gré, de l’inégalité de traitement, et la nôtre, celle d’un grand pays fort de son histoire, uni, dont les régions et les territoires appliquent le principe de solidarité républicaine.
Nous, éluEs et responsables régionaux du Parti de Gauche, nous dénonçons une fois de plus vos propos, qui ne font qu’attiser la haine et monter les personnes les unes contre les autres. Nous demandons à ce que toutes les régions accueillent les réfugiés dans des conditions dignes et décentes, comme chaque être humain y a droit.

Voilà où on en est. Le principe d'accueil des réfugiés ne règle certes pas toutes les questions, ni l'ambiance de rejet de l'autre généralisé qui résulte de décennies de politique antisociale, de mise en concurrence des précaires contre les chômeurs, des chômeurs contre les travailleurs détachés, des travailleurs détachés contre les sans-papiers, des titulaires contre les intérimaires, des étudiants contre les retraités, de dérives lexicales du RSA qualifié d'assistanat et de "cancer de la société", aux cotisations qui deviennent des charges sociales, et tout ce qui s'ensuit quand on ne s'attaque ni au chomage, ni à la libéralisation, ni aux traités européens, ni à rien.

Certes, mais c'est une question de dignité.

vendredi 9 septembre 2016

« Sur la route... d'un cheminot » (podcast France Culture)

train.JPG

Podcast de l'émission "Sur la route... d'un cheminot" à laquelle je participais samedi sur France Culture. Un récit politique sensible, entre soucis et poésie le long de la Drôme, en suivant le témoignage de Damien, conducteur à bord du train sur la ligne Valence-Briancon. On y évoque, avec la journaliste Julie Gacon et Robert Cuchet, Président de l’association des usagers de la ligne Grenoble-Veynes-Gap, des choix budgétaires et politiques à conséquences humaines : le projet de gare d'Allan, l'A45 et le Lyon Turin, la ruralité, les services publics de proximité, le travail des (...)

Lire la suite

jeudi 1 septembre 2016

Entre mythe des 60.000, Guantanamo et Pokémon Go : belle rentrée !

wauquiezspiderman.JPG

Commençons par le cas de Monsieur Wauquiez, promu cet été nouveau chef par interim de Les Républicains suite à la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy. Double annonce, double peine. Il était déjà Président de région et Député, ancien assistant de Spiderman, et fort de ces nouveaux super-pouvoirs, il y a trois jours, Laurent Wauquiez sur BFM TV a remis une grosse couche de kaki sur le bleu déjà bien foncé ses déclarations sécuritaires. En guise de rentrée à la Région, dont les lycées sont une compétence directe et essentielle rappelons-le, le refrain de Monsieur Wauquiez est donc une (...)

Lire la suite

jeudi 21 juillet 2016

Nouveau compte-rendu de mandat radiophonique sur RDWA (podcast)

rdwa.png

Et voici mon dernier compte-rendu de mandat radiophonique, a écouter en podcast sur RDwa, la radio du Diois Rapport de l'Assemblée plénière régionale du 7 juillet 2016 Corinne Morel Darleux, conseillère régionale élue en Drôme, avec nous pour un nouveau "compte-rendu de mandat radiophonique", notamment autour des assemblées plénières de la région Auvergne-Rhône-Alpes. La dernière s'est tenue le 7 juillet 2016. Corinne Morel Darleux nous commente les points suivants : - L'absentéisme des élus lors des commissions thématiques - Le projet d'autoroute A45 adopté (parallèle à l'A47 !) - (...)

Lire la suite

jeudi 30 juin 2016

Nouveau compte-rendu de mandat radiophonique sur RDWA (podcast)

rdwa.png

Et voici mon sixième compte-rendu de mandat radiophonique avec la radio associative RDWA, la radio du Diois.   Corinne Morel Darleux : Rapport de l'Assemblée plénière régionale du 23 juin 2016 Corinne Morel Darleux, conseillère régionale élue en Drôme, nous propose un rendez-vous régulier pour un "compte-rendu de mandat radiophonique", notamment autour des assemblées plénières de la région Auvergne-Rhône-Alpes. La dernière s'est tenue le 23 juin 2016. Corinne Morel Darleux nous commente les points suivants : - Le recourt devant tribunal pour annulation du budget régional 2016 - Le (...)

Lire la suite

mardi 28 juin 2016

Etonnant, non ?

CorinneMDRegion1.jpg

Souvenez-vous... Dans les années 80, le grand Desproges nous régalait chaque soir de son iconoclaste Minute nécessaire de Monsieur Cyclopède. L'INA nous en fournit généreusement l'intégrale, et Wikipedia nous précise que la cyclopède est « une machine consistant à faire marcher un cheval sur une chenille de char pour faire avancer l'ensemble ». Tout ceci j'avoue a titillé ma fibre moqueuse, et donné la furieuse envie d'un parallèle. Osé certes, mais lui aussi ô combien nécessaire. Après la « libellule dépressive » , le « folklore », la « ruralité dans la pente » et autres générosités de (...)

Lire la suite

Petit retour de session avant d'y retourner

CorinneMDREgion3.jpg

Les choses s'accélèrent avant l'été au Conseil régional : après une longue période de flottement (qui nous a permis de travailler nos recours, il n'y a jamais de temps perdu), la majorité de Laurent Wauquiez semble de nouveau prise de frénésie pour boucler un maximum de dossiers avant l'été. Nous enchainons donc les commissions et sessions, chaque semaine, avec à chaque fois quelques tonnes de dossiers à éplucher consciencieusement, tant chacun réserve son lot de surprises... J'avais donné un avant-goût de ce que nous réservait l'assemblée plénière du 23 juin le matin même sur RCF Lyon. J'y (...)

Lire la suite

Le bocal, suite (3/3) : Le Bocal est fermé, vive le Bocal !

EicerieBocal.jpg

Le bocal, suite (3/3) : Le Bocal est fermé, vive le Bocal ! Suite de la précédente chronique publiée sur Reporterre le 21 juin 2016 : « Je vais être honnête : j'écris cette chronique dans une chambre d'hotel à Lyon, entre deux journées de commissions à la Région. J'ai à main gauche une barquette en plastique pleine de tomates en plastique elles aussi, une Desperados à côté. Quand je fais une pause cigarette à la fenêtre j'ai vue sur un parking, et je confirme : de près comme de loin, le Bocal c'est le Paradis. » Sauf que non. Parce qu'un lieu de vie, eh bien ça vit. Et ça bouscule un peu. (...)

Lire la suite

vendredi 24 juin 2016

Dans le haut Diois, un lieu de vie et de joie (Le Bocal, 2/3)

FuckingHappyEnd.jpg

Chronique publiée sur Reporterre le 21 juin 2016 Depuis deux ans, le Bocal, café-épicerie associatif autogéré de Menglon, dans la Drôme, réunit les habitants de ce coin isolé dans un espace de vie, d’échanges, de culture et de jeux. Mais le Bocal doit bientôt fermer. En cette veille de grande fête de fermeture du Bocal qui aura lieu demain (je vous en reparlerai), voici l'épisode 2 sur 3 de mes chroniques dédiées au Bocal, un lieu singulier, pour lire l'épisode 1 c'est là. "… parce qu’il existe un nouveau lieu qui réunit le meilleur de ces gens-là dans le Haut-Diois, cet univers d’habitat (...)

Lire la suite

mardi 21 juin 2016

Vers l’annulation du budget de Laurent Wauquiez en Auvergne Rhône-Alpes ?

TA.jpg.JPG

Comme vous l'avez peut-être vu passer dans la presse ou sur les réseaux sociaux, j'ai été auditionnée hier matin au Tribunal administratif de Lyon avec Myriam Laidouni-Denis, élue du Rassemblement en Isère. Nous étions convoquées suite à notre référé suspension en urgence du budget 2016 d'Auvergne Rhône Alpes. Nous avons également déposé un recours sur le fond contre le budget de Laurent Wauquiez - dont la subvention de 4,7 millions à Center Parcs Roybon - qui concentre les irrégularités : l’acte budgétaire a été voté sans que les membres de l’assemblée délibérante aient pu décider en (...)

Lire la suite

vendredi 10 juin 2016

Réponse à Noël Mamère et appel des Écolos "vintage" du Parti de Gauche (Reporterre)

logopointarbreecosocialisme.jpg

Tribune collective publiée sur Reporterre le 9 juin par les « Écolos vintage du Parti de Gauche » : Corinne Morel Darleux, Olivier Fontan, Laurence Pache, Mathieu Agostini, Didier Thevenieau, Julie Del Papa, Jean-Charles Lallemand, Martine Billard, Laurent Ayrault, Arthur Morenas, François Longerinas, Mylene Stambouli, Brigitte Blang, Xavier Pozzovivo et Thomas Giry. Cher Noël, Au fil d’une récente tribune publiée dans Reporterre, tu appelles à une refondation de l’écologie à quelques jours du congrès d’EELV [qui se tient ce week-end]. Constatant les attentes de nombre de nos concitoyens, les (...)

Lire la suite

vendredi 3 juin 2016

Ecrire le monde permet de le vivre (Chronique Reporterre)

20160517_193709.jpg

Chronique publiée sur Reporterre le 28 mai 2016 Depuis le 10 septembre 2014, notre chroniqueuse a rédigé 20 chroniques pour Reporterre. Pour le 21e, elle marque une pause, expliquant comment l’écriture lui a permis de redécouvrir le Diois, dans la Drôme, et celles et ceux qui y vivent. Autant d’histoires, pour penser autrement la politique. J’ai écrit vingt chroniques du Diois. Je viens d’aller vérifier. Lorsque j’ai commencé à tenir cette chronique mensuelle sur Reporterre, il y a presque deux ans, j’étais en convalescence politique, en train de replonger pieds nus dans la terre de cette (...)

Lire la suite

jeudi 2 juin 2016

Quand le Monde Diplo refleurit à Tunis

Tunis2.jpg

  J'étais à Tunis les 27-29 mai derniers, pour les premières rencontres du Monde Diplomatique édition arabe à Tunis, co-organisées avec la Fondation Rosa Luxemburg. Un symbole fort, cinq ans après les révolutions arabes de 2011, pour ce journal critique et indépendant, qui avait disparu depuis 18 ans de cette partie du monde. Côté cour, des intellectuels, philosophes, journalistes, politiques, des jeunes et des femmes, quatorze pays du Maghreb, Machrek et d'Europe (avec Podemos, Syriza et le jeune parti Razem polonais) y étaient représentés. Pour le Parti de Gauche, j'étais avec Djordje (...)

Lire la suite

mercredi 1 juin 2016

Nouveau compte-rendu de mandat radiophonique sur RDWA (podcast)

rdwa.png

Et voici mon cinquième compte-rendu de mandat radiophonique avec la radio associative RDWA, la radio du Diois. Une formule inaugurée en janvier, devenue un rendez-vous régulier et apprécié. C'est fou comme les ondes aident à diffuser les idées, un certain regard sur la Région et une autre idée de la politique. J'en reçois le témoignage chaque jour, à la librairie, dans ma boite mail, au détour d'un potager, dans les rues de Die... Et j'en suis absolument ravie. Retour sur la Commission Permanente régionale du 26 mai 2016 Corinne Morel Darleux, conseillère régionale élue en Drôme, nous propose (...)

Lire la suite

vendredi 20 mai 2016

Bulles tropicales, rivières et aides fiscales

non-roybon.jpg

« Nous ne voulons pas d'un Center Parcs à Roybon en Isère » : voici le titre explicite de notre lettre ouverte d'élus et de responsables associatifs (Confédération paysanne, Federation de la pêche de la Drôme, PCSCP) à la Ministre Royal au sujet de bulles tropicales, de rivières et d'aides fiscales... Publiée dans Les invités de Mediapart le 18 mai.   Madame la Ministre, Vous avez déclaré à plusieurs reprises vouloir « faire émerger des projets qui rassemblent, et non imposés ». Vous évoquiez encore au mois d’avril dernier, votre scepticisme quant au projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes. (...)

Lire la suite

vendredi 13 mai 2016

« Femmes ! Vie ! Liberté ! » (Kurdistan, la bataille est aussi culturelle)

IMG_2775.PNG

Depuis mon retour de Turquie, je cherche à comprendre, à approfondir ce que je n'ai fait qu'effleurer du doigt là-bas. Comme si une partie de moi refusait de quitter Diyarbakir et d'oublier les combats. Je n'arrive pas à lâcher le Kurdistan. Je veux aller voir ce qui se passe dans les monts Sinjar en Irak, au Rojava autonome en Syrie. Croiser les réalités, puiser à différentes sources, écouter, toucher, observer, et essayer de contribuer... Je crois qu'on ne peut plus regarder tout ça de loin. Parce que les meutriers de Daech (1) recrutent et frappent ici aussi, parce que le combat des unités (...)

Lire la suite

jeudi 5 mai 2016

Hello les montagnards, envie d'un peu de folklore ?

20160416_155034.jpg

Ma dernière chronique pour Reporterre a été publiée en début de semaine, la voici. Il y est question de Monsieur Chabert et de ses libellules dépressives, de Monsieur Wauquiez et du Center Parcs, de biodiversité et de ballades en montagne. Le jour même où elle était publiée, Messieurs Chabert et Wauquiez dévoilaient tout fiers leur Plan Neige sur le plateau du Vercors : ce sont 50 millions d'euros d'argent public qui vont être investis durant le mandat dans l'enneigement articifiel, au mépris de toute considération économique, scientifique, humaine et environnementale (écoutez par exemple ce (...)

Lire la suite

lundi 25 avril 2016

Quand le gouvernement et M. Wauquiez offrent à Vinci la construction d'une autoroute inutile

capture_d_e_cran_2016-04-22_a_18.06.01.jpg

Tribune croisée publiée le 23 avril sur Reporterre    « Allo Vinci ? C’est bon, l’A45, c’est signé.     — Aaah ! M. Wauquiez... Opération rondement menée. On ne vous remerciera jamais assez. » Résumé de l’affaire : en plein jour de signature de la COP21 et d’autocongratulations à New York, le gouvernement entérine la nouvelle autoroute A45 [1] et l’offre à la société Vinci avec la complicité de M. Wauquiez [le président Les Républicains de la région Auvergne – Rhône-Alpes]. Ce dernier engage donc, en dehors de tout vote démocratique, la région Auvergne – Rhône-Alpes à mettre au pot 100 (...)

Lire la suite

dimanche 24 avril 2016

Montez le son ! Compte rendu de mandat radiophonique sur Rdwa

image2.JPG

Émission sur Radio Diois Rapport de l'Assemblée plénière régionale du 14 avril 2016 Un rendez-vous régulier pour un "compte-rendu de mandat radiophonique", notamment autour des assemblées plénières de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette émission s'est tenue le 14 avril 2016, dominée par le vote du budget.  Nous y commentons les points suivants :  - Le manque de préparation et l'absence de documents nécessaires à la préparation du vote du budget régional  - Les choix budgétaires : coupure des CDDRA, le Plan Neige, le Center-Parcs de Chambaran, l'A45, l'agriculture, le pass (...)

Lire la suite

mercredi 20 avril 2016

Ruralité et monde paysan en Auvergne Rhone-Alpes: vers la fin de la diversité ?

tasdeboisetpotager.jpg

A la Région, nous nous sommes réparti les tâches au sein de notre groupe du Rassemblement et j'ai choisi de siéger dans trois commissions : Montagne, Tourisme et thermalisme, Agriculture et développement rural. Trois domaines qui touchent de près au Diois et qui me semblent essentiels pour notre Région de vallées, sommets, champs et rivières... Je vous ai déjà fait part de mon intervention en session budgétaire sur le "Plan neige" de Messieurs Chabert et Wauquiez, voici cette fois mon intervention sur la question de l'agriculture paysanne, dont l'accompagnement par les réseaux (...)

Lire la suite

- page 1 de 70

Haut de page