[edit du 24 septembre : Serge Guichard relaxé, la solidarité a payé !]

Les actions en justice contre des actes militants et solidaires pleuvent en ce moment comme autant de nouvelles raisons de résister.

Aujourd'hui, à 14h au Tribunal d’Évry, c'est Serge Guichard, président de l'association de solidarité aux familles roumaines roms, qui est attaqué pour "dépôt d'immondices sur la voie publique" (voir la vidéo ici), pour avoir organisé une opération collective et solidaire de nettoyage dans un camp de Roms en Essonne privé de bennes à ordure depuis des mois et dans lequel une gamine a contracté une septicémie suite à une morsure de rat.

Signer en soutien à Serge Guichard

Notre camarade Franck Boissier est lui attaqué en justice pour avoir publié sur son blog une photo de l'affiche du collectif contre les franchises médicales (voir ici mon témoignage de soutien en pdf).

[edit du 22 décembre 2011 : et ici le droit de réponse de Monsieur Rupcic qui me signale par un deuxième recommandé arrivé ce jour que son droit de réponse doit être "accessible à partir du message en cause" selon l'article 4 du décret n°2007-1527 du 24 octobre 2007, dont acte]

Et pendant ce temps, Pôle Emploi trouve un nouveau moyen de radier des chômeurs en "dématérialisant" ses procédures sous couvert de développement durable. Moins de papier, moins de chômeurs, bravo.

A Valence le préfet de la Drôme et le Tribunal Administratif donnent raison à la droite UMP en signifiant l'annulation d'une subvention datant de 2010 de 1000 euros à l'association de solidarité France Palestine. Un rassemblement est prévu aujourd'hui à 12h devant le local de l'UMP à Valence (en face de la gare).

La solidarité est une valeur en baisse. La colère monte.

A nous de décider ce que nous allons faire de cette colère.