samedi 17 février 2018

Prem's !

AuraPremsEnvironnement.jpgLaurent Wauquiez, l'anti-écolo. Chronique "Vu de..." publiée sur Regards le 15 février

Au pays de Laurent Wauquiez, on ne s’encombre pas trop de nuances et de faits. L’essentiel est d’être premier partout. Quitte à s’arranger un peu avec la réalité. On se souvient du classement de champion des finances publiques que W s’est inventé à la Cour des Comptes, ou encore de la Clause Molière lancée à grands renforts de publicité et vite enterrée sur le chantier des vœux de la Région. Le dernier exemple en date est la sortie d’une jolie plaquette sur papier glacé annonçant fièrement « Auvergne Rhône Alpes 1ère région en matière d’environnement ».

Outch. Ça pique les yeux, sérieusement. Quand on sait que les missions d’éducation à l’environnement ont été retirées à la Frapna et aux associations pour être exclusivement confiées à la Fédération régionale de la chasse pour 3 millions ; que la Région a lancé un grand plan pour l’agriculture biologique mais ne veut pas en proposer dans les cantines des lycées ; qu’elle continue de soutenir mordicus une nouvelle autoroute A45 entre Lyon et Saint Étienne, payante bien sûr contrairement à celle qui existe déjà, et dont les profits ont déjà été promis à Vinci par Messieurs Wauquiez et Vidalies.

C’est bien la peine d’inventer un classement de la Cour des Comptes si c’est ensuite pour dilapider avec une telle insouciance les deniers publics dans des projets absurdes, inutiles, outranciers, voire condamnés avant même d’avoir commencé...

Même constat pour le projet dans les Alpes de ligne à grande vitesse Lyon-Turin, une aberration économique à 26 milliards qui repousse aux calendes grecques la lutte contre la pollution de l’air ; la subvention mise de côté pour le projet privé de Pierre et Vacances d’un Center Parcs à Roybon, visant à installer des bulles tropicales en pleine Isère, après avoir consciencieusement rasé la forêt ; ou encore les 33 millions d’argent public déjà dépensés pour déposer une couche de neige artificielle de 60 cm en moyenne sur 0,04 % de la surface occupée par la montagne, pour les quelques 9 % de français, majoritairement cadres aux revenus élevés, qui partent aux sports d’hiver… Cela place-t-il la Région première en environnement, vraiment, de parsemer la montagne de canons à neige qui pompent l’eau, l’énergie, endette les stations et risquent bien de ne pas fonctionner longtemps avec le réchauffement ?

En guise de finances publiques et d’environnement, le moins qu’on puise dire c’est que Laurent Wauquiez est généreux avec l’argent des contribuables. Surtout quand il s’agit de les donner au privé pour des projets très bitume, béton et électricité.

On a beau être habitués avec la méthode W, parfois il y a ce petit je ne sais quoi qui ne passe pas et fait s’étrangler. Et malheureusement, quelque chose me dit que ce ne sont pas les mesures annoncées par Emmanuel Macron pour limiter le développement des fake news sur Internet qui devraient ralentir l’activité de Laurent Wauquiez.

Haut de page