jeudi 15 février 2018

Répression en Turquie : une délégation du PG à Ankara le 20 février

Sincan1.jpgDe Turquie parviennent chaque jour des nouvelles alarmantes sur le terrain de la démocratie et des libertés. Écrivains, universitaires, militants des droits de l'homme, journalistes et élus subissent de plein fouet la répression du président Erdogan et en appellent à la solidarité internationale.

L’offensive turque sur Afrin en Syrie se conjugue avec la répression contre les opposants, contre la liberté d’expression et la pluralité démocratique, pour maintenir l'état d’urgence. M Erdogan entend ainsi garder les mains libres, sous couvert de lutte contre le terrorisme, en vue des élections générales qui auront lieu en Turquie en 2019.

Malgré la répression, la première force d’opposition en Turquie, le HDP, a tenu son congrès le 11 février et réuni plus de 30.000 participants. En France, la mobilisation contre les bombardements turcs sur le canton kurde d’Afrin s’amplifie.

Le Parti de gauche est présent sur tous ces fronts. Plus que jamais nous nous tenons en solidarité de l’ensemble des initiatives en faveur des victimes des purges du président Erdogan. Ainsi le 20 février, le Parti de gauche sera de nouveau présent à Ankara avec Corinne Morel Darleux et Laurence Pache en mission d'observation internationale pour la nouvelle audience du procès de Figen Yuksekdag, députée du HDP incarcérée depuis le 4 novembre 2016 et menacée de réclusion à perpétuité. 

Haut de page