vendredi 11 janvier 2019

Visite "ruralité" de deux Ministres dans le Diois

SteCroix2.jpgNous avons appris avant-hier que deux éminents membres du gouvernement allaient venir à Die ce vendredi. Il s’agissait d’un « déplacement ruralité » du ministre de l’Éducation Nationale et de son collègue en charge des collectivités territoriales, Messieurs Blanquer et Lecornu.

Déjà, pour le grand débat national au plus près du terrain qui s’annonce, ça commence mal. Seule élue régionale du Diois, je n’ai pas été conviée ni même informée. Dont acte. Je suis donc restée dehors, en mode élue-reporter, pour rendre compte de ce qui s’y passait, vu des ronds-points et de la rue. Mais quelques réflexions que cela m’inspire tout d'abord.

D’abord, Monsieur Lecornu a déclaré avant-hier au Dauphiné Libéré : « Je crois beaucoup au modèle montagnard. En clair, ce n’est pas à Paris que l’on sait quelles décisions sont bonnes pour la montagne ». Certes. Par exemple, au hasard : fermer une maternité en zone de montagne comme l’a fait leur collègue de la Santé, et obliger les futurs parents à faire plus d’une heure de route jusqu’à Valence. Ou toujours au hasard, remplacer les trains par des cars ce qui, ne l'oublions jamais, fut le premier acte par lequel notre Président de la République s'est illustré (coucou le TER 17359).

Diehiver.jpgLà par exemple, il est 18h30, il fait 0°C à Die. D’ici demain avec un peu de chance les routes seront verglacées. A moins qu'ils ne viennent en hélicoptère, ce sera l’occasion pour eux de vérifier.

Cette visite « scolarité innovante et attractive » va donc mener les Ministres au collège-lycée du Diois. Fort bien. En septembre 2018, on alertait justement sur le poste d’infirmier scolaire, seul pour 1.600 élèves de maternelle, primaire, collège et lycée. Apparemment Monsieur Blanquer veut rapprocher primaires et collèges, « mutualiser »... Si c’est pour généraliser ce genre de situation, on a déjà expérimenté, merci, et ça promet.

lyceeDie.jpgPour la suite du programme ministériel : visite de la petite école rurale de Sainte Croix. Oui oui, celle-là même qui s’est démenée des mois durant comme un beau diable pour garder son contrat aidé. Grandiose mesure annoncée brutalement par le même gouvernement qui vient aujourd’hui vanter la ruralité. Sans commentaire. (mais plus d'infos ici)

Remontons encore un peu dans le temps… Novembre 2017. Après l’annonce de fermeture de la maternité et de la chirurgie, c’est le poste d’emploi vie scolaire de l’école qui est menacé. Là encore, mobilisation des parents et enseignants de l'école publique Chabestan, et le sentiment grandissant que quelqu’un dans ce gouvernement a décidé de changer le Vercors en désert, clairement.

MinistresaDie.jpgEnfin, je n’apprendrai à personne qu’il y a comme un mouvement en ce moment, les Gilets Jaunes. Ils ont deux-trois arguments dans notre vallée de la Drôme. Quatre d'entre eux ici viennent d’être lourdement condamnés. Et je ne suis pas sûre que cette visite, même bien scénarisée, contribue à les apaiser.

Voilà. J'écrivais hier : "Demain, dans ma vallée, il y aura des barrières de sécurité, des forces de l’ordre et des journalistes. Plus peut-être qu’on en a jamais attirés. J’espère qu’ils sauront se souvenir que supprimer une école, des trains, la chirurgie et la maternité, c'est condamner à terme cette même ruralité que deux pompiers pyromanes viennent nous vanter". Ça n'a pas raté...

BlanquerDie1.jpgVendredi 11 janvier, 7h.

Ambiance Gilets Jaunes et présence de CRS rarement vue à Die, mais calme devant le collège-lycée pour la venue des ministres Blanquer et Lecornu... Une dizaine d'enseignants demande à être reçus par le dir cab du ministre Blanquer. En visite à la cité scolaire ce matin, il n'a pas prévu de passer en salle des profs (!) Effectifs, réforme, difficulté à recruter en zone rurale : les inquiétudes ne manquent pourtant pas.

BlanquerDie3.jpgNouvelle en date, le projet de réforme "écoles du socle" qui a commencé à être expérimentée dans le Finistère. Elle devrait arriver à l'assemblée nationale au printemps et être déployée à la rentrée. Les écoles primaires seraient rattachées aux collèges, avec un adjoint au proviseur chargé des écoles. Il n'y aurait dans ce cas plus de directeur-rice présent dans les écoles primaires. Qui recevra les parents, qui assurera les tâches quotidiennes ? Et risque de regroupement pour les petites écoles rurales, au nom de la "mutualisation"...Un des invités posera-t-il la question ?

BlanquerDie2.jpgOn apprend que Sébastien Lecornu qui accompagnait jeudi le ministre Blanquer dans les Hautes-Alpes, a finalement annulé sa visite dans la Drôme hier soir. Il est rentré à Paris ce matin, officiellement pour préparer le "Grand Débat". Y a du boulot, en effet, mais ce que je ne saisis pas bien, c'est ce qui a précipité ce retour soudain du ministre Lecornu à Paris... Ce n'est pas comme si il avait découvert dans la nuit qu'il est en charge d'organiser ce débat, si ?

SteCroix1.jpg10h, pont de Sainte Croix. Suite visite gouvernementale "ruralité" dans le Diois, épisode 3. Prochaine étape du ministre Blanquer, la petite école rurale du village de Sainte Croix. Double blocage gilets jaunes et gendarmes au niveau du pont qui y mène. Arrivée de nombreux CRS pour débloquer les Gilets Jaunes présents sur la route du village où doit arriver le ministre... Au bout du compte, passage sans heurts du convoi vers Sainte Croix (mais punaise ça gèle grave). Vidéos ⤵️






































11h30. Et enfin, retour à Die et confirmation par un twitt de l'Académie qu'après la suppression de la maternité, du train TER 17359 qu'empruntent les internes, des contrats aidés et EVS, nous allons avoir la joie d'expérimenter le dispositif "écoles du socle". Merci M Blanquer, et vive la ruralité !

twittAcademie.jpg

Haut de page