Mot-clé - Vagabondages

Fil des billets

mercredi 24 janvier 2018

Anticipations (2) Le Dernier Rivage

On_th_Beach_Stanley_Kramer_1959.jpg

Deuxième chronique de ma série Anticipations, sur les "fictions de l'effondrement" - récits, livres et films d'anticipation à visée politique - et ce qu'elles nous disent du présent. Une tentative de renouveler les formes du discours politiques et d'y inclure poésie, culture et dystopies. Elle est à lire en accès libre sur L'heure du peuple, un mercredi sur deux. Pour cette chronique filmographique, des imminences de fin du monde et une réflexion sur les Cassandre de la collapsologie, avec le magistral Dernier Rivage dans le rôle titre.   Le dernier rivage Menace de missile (...)

Lire la suite

mercredi 10 janvier 2018

Anticipations (1) Imaginer la pluie

MaxPixel.freegreatpicture.com-Plane-Abandoned-Icelandic-Wreck-Aircraft-Wreckage-2122015.jpg

Cette chronique est la première d'une série sur les "fictions de l'effondrement" - récits, livres et films d'anticipation à visée politique - et ce qu'elles nous disent du présent. Une tentative de renouveler les formes du discours politiques et d'y inclure poésie, culture et dystopies. Elle paraitra en accès libre tous les quinze jours, le mercredi, sur L'heure du peuple. Pour cette première, réflexion sur les mots de l'après, avec le très beau "Imaginer la pluie de Santiago Pajares. Imaginer la pluie Le sable. le sable à perte de vue. Dans toutes les directions. Et au milieu (...)

Lire la suite

vendredi 5 janvier 2018

Train de nuit, mon amour

chronique3voie.jpg

Le dernier Paris-Nice est parti. Depuis la fin du 19e siècle, ce train reliait Paris à la Cote d’azur. Le 9 décembre, le dernier train de nuit Paris-Nice a quitté la capitale à 21h19 pour son tout dernier voyage, avec une arrivée à Nice à 8h32 (vidéo reportage France 3). Il ne reste plus que 2 lignes de trains de nuit sur 8 aujourd’hui. Hommage à la poésie et au rêve de ces rails au long cours, sacrifiés sur l'autel à courte vue de la rentabilité : des munitions pour combattre les faux discours. Chronique vidéo, à voir en intégralité sur Là-bas si j'y suis Extrait : La décision a été prise en (...)

Lire la suite

samedi 16 décembre 2017

Affirmer solennellement que le Mont Fuji n'existe pas

MontFuji.jpg

Hommage au Sel de la vie, publié sur Reporterre le 15 décembre 2017. Françoise Héritier (1933-2017) était une ethnologue et féministe, successeure de Claude Lévi-Strauss au Collège de France. Inspirée par le livre « Le Sel de la vie », notre chroniqueuse lui rend hommage à sa façon, qui va du Mont Fuji à un merle chantant. Il y a une forme de légèreté et de grâce dans le simple fait d’exister, au-delà des occupations, au-delà des sentiments forts, au-delà des engagements, et c’est de cela que j’ai voulu rendre compte. De ce petit plus qui nous est donné à tous : le sel de la vie. Françoise (...)

Lire la suite

dimanche 10 septembre 2017

Climat, anthropocène : l'effondrement qui vient ? Un été entre fiction et réalité

joursheureux_henry_miller.jpg

  Un été entre fiction et réalité, Chronique publiée sur Reporterre le 8 septembre 2017 Il y a des saisons comme ça, où se conjuguent curieusement une infinie douceur de vivre et une toile de fond au goût d’apocalypse… J’ai passé mes vacances chez moi au pied du Vercors, parce que mon vrai luxe, mon doux plaisir est là : à refuser les déplacements motorisés, regarder pousser mon magnolia, effleurer les feuilles du citronnier, rire le cœur léger de voir les chats pourchasser le jet d’eau des tomates, les observer à hauteur d’herbe en prédateurs de lézards. Lire, contempler, s’émerveiller. (...)

Lire la suite

mardi 9 mai 2017

Réflexions post-présidentielle (La sourde inquiétude que la politique soit devenue une gigantesque réserve de trolls)

coqdefeu.jpg

Chronique publiée sur Reporterre le 8 mai 2017 Le vieux monde se meurt, mais le matin neuf n’est pas encore levé Aviez-vous déjà noté que la vergogne, cette forme de pudeur et de retenue vaguement craintive est un nom féminin, quand le scrupule, originellement ce petit caillou pointu qui empêche d'avancer sereinement, est masculin ? Et surtout, aviez-vous remarqué que cette notion de vergogne n'existe plus de nos jours que dans sa locution contraire, « sans vergogne »... Cet entre-deux tours a été particulièrement violent et haineux. Il a confirmé la disparition progressive de l'empathie, (...)

Lire la suite

mardi 24 janvier 2017

Le jour où un moineau punk m’a rendu l’émerveillement

1701chronique.jpg

Chronique publiée sur Reporterre le 21 janvier 2017   J’évoquais, dans ma chronique de septembre dernier, la mésange de Sylvain Tesson : « Cette mésange, mon Dieu, comme celle de cette fenêtre de cabane ouverte sur les forêts de Sibérie. Le cœur gonflé de gratitude. » C’était une tentative de mise en mots de ces « merveilleux insignifiants » qui m’avaient accompagnée tout l’été. Depuis, l’automne puis l’hiver se sont succédé. J’ai traversé des moments où dénicher ces petites parcelles de beauté s’est révélé plus ardu, comme cela arrive à chacun quand la vie se fait tourmentée, hachée, (...)

Lire la suite

vendredi 4 novembre 2016

« Crains qu'un jour un train ne t'émeuve plus » (Ode au rail, 1/3, Chronique Reporterre)

chronique1cabine.JPG

Chronique publiée sur Reporterre le 3 novembre 2016. Parce que nos trains le valent bien, une chronique spéciale en trois épisodes consacrée au rail : sa dimension sensuelle et romanesque, la casse qu'en ont fait les politiciens, et enfin, dans le troisième et dernier épisode, un appel au coup de klaxon citoyen. Voyage, magie, liberté : dans la folie du temps, le train reste une échappée de liberté et de poésie. Dans cette « Ode au rail », notre chroniqueuse célèbre le si beau chemin de fer. (Reporterre) Moi c'est le sifflet du 23h29. Ce petit coup de brume dans le lointain qui surgit dans la (...)

Lire la suite

samedi 15 octobre 2016

Restless

Rest.jpg

Je reprends le chemin, cette fois vers la Kabylie. Explorer les montagnes, m'imprégner de souvenirs d'enfance, rendre hommage. Je poursuivrai peut-être ma route vers une île, ou vers l'Orient. Si les étoiles me tirent par les cheveux. Gentiment. (...)

Lire la suite

vendredi 3 juin 2016

Ecrire le monde permet de le vivre (Chronique Reporterre)

20160517_193709.jpg

Chronique publiée sur Reporterre le 28 mai 2016 Depuis le 10 septembre 2014, notre chroniqueuse a rédigé 20 chroniques pour Reporterre. Pour le 21e, elle marque une pause, expliquant comment l’écriture lui a permis de redécouvrir le Diois, dans la Drôme, et celles et ceux qui y vivent. Autant d’histoires, pour penser autrement la politique. J’ai écrit vingt chroniques du Diois. Je viens d’aller vérifier. Lorsque j’ai commencé à tenir cette chronique mensuelle sur Reporterre, il y a presque deux ans, j’étais en convalescence politique, en train de replonger pieds nus dans la terre de cette (...)

Lire la suite

mercredi 13 avril 2016

Quand le printemps s’éveille... Ode au voyage (Chronique Reporterre)

arton9456-00b54.jpg

Chronique publiée le 11 mars sur Reporterre Le voyage enrichit quiconque accepte la « douce violence » de quitter sa zone de confort. Parmi ses vertus, la réaffirmation du sentiment d’unicité et de diversité du monde, alors que le printemps l’éveille. Il en va de l’éloignement en politique comme pour les amants, il est parfois nécessaire de prendre un peu de distance et de temps, pour se réaiguiser les sens et laisser grandir les sentiments. Quand j’ai quitté Paris pour m’installer dans le Diois, à l’été 2008, c’était dans l’idée de me retirer de la fièvre du monde moderne. Je partais cultiver (...)

Lire la suite

dimanche 20 mars 2016

Sécher la larme d'une seule feuille. Newroz à Diyarbakir.

IMG_2561.JPEG

Je pars ce soir pour la Turquie, à Istanbul puis à Diyarbakir pour célébrer l'équinoxe de printemps, Newroz, à l'invitation du Halkların Demokratik Partisi (HDP). C'est un départ compliqué et j'ai cherché les mots, longtemps. La raison. Je les ai trouvés chez le poète Kurde Shekro Bekas. Je m'envole avec ces mots. A bientôt...   Communiqué du PG - À Istanbul et Diyarbakir pour Newroz avec le HDP A l'invitation du HDP, une délégation du Parti de Gauche se rendra à Istanbul le 20 mars puis se joindra aux festivités de célébration d'équinoxe de printemps de Newroz à Diyarbakir le 21 mars. Elle y (...)

Lire la suite

dimanche 3 janvier 2016

Auguri, Maiakovski et reprise à la Région

20160101_094637.jpg

J'appréhendais un peu j'avoue la reprise : la transition entre le roadtrip en Ligurie, empli de soleil radieux de bout en bout, d'un lieu magique sur la côte des Cinqueterre, d'un séjour au milieu des perruches et des orangers à Garbatella, de spaghetti alle vongole et de vin blanc en terrasse, de bains de mer un 28 décembre... à l'officialisation de Laurent Wauquiez comme Président de Région, hum. Il y a de quoi frémir. Mais en fait non. En fait c'est exactement ce qu'il fallait. Arracher la joie aux jours qui filent comme Maiakovski, déconnecter pour de bon, s'emplir les sens de beauté, et (...)

Lire la suite

mardi 28 juillet 2015

Racines du ciel et Radieuse Aurore (lectures d'été)

FELP2015.jpg

Je viens de réaliser ma dernière intervention de l'année au Festival Emmaus Lescar-Pau, un débat sur climat et écosocialisme avec 150 personnes, joli exploit pour un matin de semaine, en plein milieu de l'été, dans un festival qui n'a pas encore vraiment commencé (les concerts démarrent ce soir). Les rencontres sont belles ici, avec celles et ceux qui font et agissent, depuis plus de trente ans, qui créent pièce par pièce un village autonome, avec sa ferme, son épicerie, sa recyclerie bien sûr et surtout ses choix de vie, des choix politiques assumés. Un endroit du "pas de côté" qui (...)

Lire la suite

vendredi 24 juillet 2015

Bains de rivière et sons d'été. Chronique du Diois n°12 (Reporterre)

20150707_085156.jpg

Du bruissement des chauve-souris au clapotement des crapauds, c’est l’été Chronique parue le 18 juillet sur Reporterre   Alors que la canicule se déploie à mesure que la politique décélère, quel bonheur que de délaisser le cérébral pour redonner leur place aux autres sens. Et de savourer l’été, tendre l’oreille aux sons des chauve-souris dans le ciel nocturne, des crapauds dans l’eau de la rivière et des chants des oiseaux... Cet été j'ai décidé de rester chez moi, dans le Diois. Après avoir commencé l'année avec le Parti de la gauche européenne à Berlin, être allée présenter l'écosocialisme à (...)

Lire la suite

mercredi 18 février 2015

Se remplir le regard de baroque, se perdre à Constantinople

istanbul-gravure.jpg

Je pars demain en Turquie, pour une conférence sur l'écosocialisme. Comme à chaque départ, une curieuse forme anticipée de nostalgie légèrement inquiète me saisit. Un ressort romantique qu'un rêve d'Orient ne demande qu'à exacerber. De fortes averses de neige sont annoncées à Istanbul pour les jours qui viennent. Il y a un an, j'étais dans les rues de Tokyo, prise dans une tempête hivernale d'une ampleur inédite. Un déluge de flocons me suit à chacune de mes pérégrinations et je m'en réjouis. Car "une fois par vie, il neige dans nos rêves" (Orhan Pamuk). Et j'ai plusieurs vies. (...)

Lire la suite

dimanche 3 août 2014

Habere otium faciendi. Avoir le temps de faire (ou de ne rien faire).

regarderlesmontagnesnaitredelabrume.jpg

Une matinée d'été paisible dans le Diois. Savourer café – clope au soleil, regarder les montagnes naître dans la brume, jeter un œil au Canard Enchainé... Intriguée par le terme Otium, "ce cercle de loisir et de l'oisiveté chez les Anciens, le fondement même de leur sagesse", utilisé dans une critique littéraire - “La grande nageuse” d'Olivier Frebourg - j'ouvre mon moteur de recherche. "Solitude, retraite. Vie privée par opposition à la vie politique. Paix, calme, tranquillité, bonheur." Oh chic, un nouveau mot qui va me servir. Dont je vais avoir envie d'user et d'abuser. (...)

Lire la suite

lundi 9 juin 2014

Réflexions post-européennes en 7 citations. Aménité et radicalité, croiser le fer et le velours pour une gauche réinventée.

noiseonthevillage.jpg

Le journal L'Humanité m'a commandé une tribune pour ses prochaines pages Débats. C'est le déclic, la contrainte extérieure qui me manquait pour trouver enfin le courage de me remettre au clavier et tenter de mettre un peu d'ordre dans mes pensées. En voici le résultat en version longue, la tribune qui sera publiée étant trop serrée en nombre de caractères pour que je puisse tout y exprimer. Rassurez-vous, je me suis volontairement limitée ici aussi pour en garder une lecture aisée. De nombreuses analyses politiques ont déjà été écrites par d'autres que moi. Certaines dans lesquelles je me (...)

Lire la suite

jeudi 1 mai 2014

Vidéo de soutien aux intermittents et alternatifs, du Printemps de Bourges à la friche Emmetrop

Voir aussi le carnet de campagne du Printemps de Bourges à la friche Emmetrop, lutte des intermittents et précaires (...)

Lire la suite

dimanche 2 mars 2014

Sayonara... Et retour. L'emprise des sens • Ecosocialisme au Japon, épisode 10 et fin • #エコソシアリズム

HanamiDiois.jpg

Je suis rentrée. ... Comme c'est bon d'écrire ces mots de ma vallée au soleil, face au Vercors. Partie au Japon il y a un mois avec l'idée de me retirer du monde, finalement je me rends compte que la politique a été présente tout au long de mon séjour. Au-delà du suivi indispensable de certains dossiers pour ne pas rentrer trop décalée, elle a profondément orienté ma manière d'aborder le Japon, de décrypter ce que j'y découvrais. Elle a imprégné mon action, mes rencontres et mes récits d'écosocialisme au Japon. De la politique sensible, qui se nourrit aussi de vie et de poésie... Je reviens (...)

Lire la suite

- page 1 de 2

Haut de page