samedi 23 mai 2015

Brebis, théâtre et Clairette : un véritable écosystème de culture populaire. Chronique du Diois n°10 (Reporterre)

Des brebis au théâtre, la bonne vie humectée par un verre de Clairette

Chronique publiée sur Reporterre le 20 mai 2015 
 


IMG_3585.JPG

De Mâcon à Perpignan, en passant par Paris et Clermont, il y a toujours quelqu’un pour évoquer Die et sa fameuse Clairette. Mais ce coin de la Drôme est aussi connu pour sa transhumance et ses festivals. Une guirlande d’événements culturels qui se déploie autour des marchés artisanaux, du théâtre ou du cinéma de la ville, et permet de faire vivre un véritable écosystème de culture populaire.

JPEG - 17.4 ko
Corinne Morel Darleux

De Mâcon à Perpignan, en passant par Paris et Clermont, partout où je me déplace quelqu’un connait Die.

A Grenoble, c’est un célèbre humoriste qui y a passé son permis de conduire à 18 ans alors qu’il travaillait dans un élevage de chèvres pour se faire un peu d’argent. A Mâcon, c’est toute la salle qui s’agite en riant quand je dis que je viens de Die : un monsieur vient de soulever son pull pour montrer son t-shirt, décoré d’un mouton dessiné par F’murr, le dessinateur de BD qui a si bien croqué la brebis d’ici façon Génie des Alpages. Dans les Pyrénées Orientales encore, le camarade qui m’héberge me raconte autour d’un café-tartines qu’il a passé toutes ses vacances d’été en famille dans la vallée et me parle de l’ancien garagiste, de la cave coopérative, des baignades d’été. Dans le Gard, un couple de militants me glissent ravis en fin de débat qu’ils viennent chaque année en camping-car dans le Diois...

Brebie_de_voyage__sculpture_.JPG

Transhumance et festivals

Dans le palmarès des images associées à ce petit coin de la Drôme, la Clairette détrône tout, reconnaissons-le. Mais suivent très rapidement la beauté des paysages, la transhumance et les festivals. En somme de quoi faire un apéro contemplatif et culturel avec vue sur les estives. Je trouve que ça sonne pas mal.

Car en fait tout est lié, et le Diois fonctionne comme un écosystème. L’exemple le plus frappant est sans doute la fête de la transhumance qui aura lieu cette année le 20 juin. A cette occasion, les bergers conduisent leurs troupeaux à travers la ville avant de rejoindre les estives du plateau du Vercors où les bêtes pâtureront tout l’été. C’est un véritable déferlement de brebis et de moutons dans les ruelles, assez impressionnant et franchement réjouissant. Même les plus cyniques se laissent aller en souriant.

Et c’est tout une guirlande d’animations culturelles, gastronomiques, artisanales et touristiques qui se noue autour du défilé du troupeau, et qui lance la saison d’été. Tout ceci est orchestré par l’association qui gère aussi le théâtre municipal de Die, en délégation de service public. La même équipe qui organise également le Festival Est-Ouest, conçu au moment de la guerre froide pour rapprocher peuples et cultures, ou encore les Espiègleries de Die, le festival de la fameuse Clairette.

20150517_133130.jpg

Et les éleveurs qui font aller leurs moutons sur les placettes de Die le 20 juin sont ceux-là même qui vendent leur fromage sur le marché les samedi et mercredi matin toute l’année. Ce joli marché sur sa place de carte postale qui passe de quelques étals l’hiver au quintuple l’été, mais où l’on trouve encore, coincés entre les vendeurs de saucissons en gros et les tee-shirts de Bob Marley, fromages locaux et produits maraichers bio. Et ces fameux picodons des bergers, donc, qui vient leur acheter ? Les viticulteurs de Clairette, pardi. Ceux du festival. Et aussi les artisans qui exposent au marché des potiers pendant ce même festival. Eleveurs, viticulteurs et potiers, réunis de fêtes en marchés...

Tous se retrouvent au théâtre

Mais continuons de dérouler ce joli fil, car ce n’est pas fini : non contents de se retrouver dans les rues lors de la transhumance, du festival de la Clairette et au marché, tous ces gens aux parcours différents, du néo-rural au petit-fils de résistant, se retrouvent également au théâtre. Car ce point de ralliement culturel, non seulement organise les festivals en question, mais accueille aussi les spectacles de fin d’année de leurs enfants et les soirées cabaret de leurs anciens, pour lesquelles un minibus va chercher les personnes âgées dans leurs villages plus reculés, pour que tous puissent écouter, s’amuser, écarquiller les yeux et s’évader un peu.

20150517_133230.jpg
 

Voilà pourquoi, quand le théâtre se retrouve en difficulté, on se retrousse les manches pour le sauver. Voilà pourquoi, quand l’inénarrable Kate du cinéma d’art et d’essai le Pestel part en retraite et qu’on parle d’un gérant de multiplexes, tout Die s’inquiète. Car j’aurais aussi pu parler, tout au long de cette chronique, de cette petite salle de cinéma connue elle aussi dans toute la France des réseaux d’art et d’essai. Plus qu’un cinéma, un lieu empli de débats avec ses séances du dimanche matin assorties de café et de croissants, sa programmation faite chaque semaine de quatre films : deux sorties nationales « grand public », un film pour enfants et une pépite comme seuls les cinéphiles savent les dénicher... Un lieu de rencontres à la fois exigeant et convivial, à taille humaine.

Aujourd’hui, le théâtre a été labellisé scène régionale Rhône-Alpes, le cinéma a trouvé un repreneur motivé dans la lignée de Kate et la Clairette coule à flots.

C’est aussi ça la culture au concret en zone rurale. Pas juste un supplément d’âme, mais un lien qui unit les générations, potiers et éleveurs, ville et hameaux, montagne et vallée, fromage et apéro. Un véritable écosystème de culture populaire, avec son économie circulaire où tout se tient, du plateau à la cave. Tchin.


Lire aussi : Sous le vent des herbes de la Dame de onze heures

Source et photos : Corinne Morel Darleux pour Reporterre

Corinne Morel Darleux est coordinatrice des assises de l’écosocialisme et conseillère régionale Front de gauche Rhône Alpes. Son blog : Les petits pois sont rouges.

. Photo sculpture : Wikimedia commons (Saruman/Domaine public)

mardi 19 mai 2015

Réponse à M. Queyranne : Nous voulons donner à Rhône-Alpes Auvergne un autre avenir

coquelicotsdiois.JPG

Nous voulons donner à Rhône-Alpes Auvergne un autre avenir. Réponse à Jean-Jack Queyranne Die, le 19 mai 2015 Bonjour, Par un courrier que vous nous avez adressé le 11 mai et que vous avez rendu public dès le 12 mai, vous demandez qu'une rencontre puisse avoir lieu entre nos deux organisations politiques en vue d'une alliance dès le premier tour des régionales. Permettez-nous tout d’abord de regretter la médiatisation immédiate de votre courrier qui nous fait nous interroger sur sa sincérité. Et ce, d'autant que, comme vous le rappelez, vous avez déjà été investi tête de liste, que les grands (...)

Lire la suite

Erai : c'était déjà fini (Session à contre-sens en Rhône-Alpes)

planete.jpg

Nous avons eu une session tendue encore ce lundi autour du projet de reprise de l'agence Erai, qui appuie le développement économique à l'international pour la région Rhone-Alpes et passe devant le tribunal après des années de (très) mauvaise gestion, dépenses excessives, pavillon de Shangai, folie des grandeurs, très hauts salaires etc. Le Parti de Gauche a toujours dénoncé évidemment ces dérives et refusé de les financer, dans le groupe PGA puis au sein du groupe Front de Gauche depuis 2010. Je vais essayer de faire simple sur un dossier qui ne l'est pas : hier nous avions à nous prononcer (...)

Lire la suite

mardi 12 mai 2015

Limoges, Tarbes, Paris, Céret : L'écosocialisme, des idées au concret.

cineceretan.jpg

Après la conférence "Ecosocialisme et buen vivir" à la faculté de droit et de sciences économiques de Limoges - que vous pouvez retrouver ici dans son intégralité en vidéo - et de Tarbes en avril, celle à Sciences Po Paris le 5 mai sur "Ecologie et émancipation", voici "L'ecosocialisme en question", mon interview pour le quotidien L'indépendant, à l'occasion du Forum écosocialiste sur la forêt organisé à Ceret dans les Pyrénées Orientales vendredi dernier. En attendant la vidéo des débats et le récit de cette belle journée qui ne devraient pas tarder... Encore (...)

Lire la suite

dimanche 26 avril 2015

Chronique du Diois n°9 : Sous le vent des herbes de la Dame de onze heures (Reporterre)

Dans les montagnes du Vercors drômois, Gurprasad et Matthieu ont installé leur fabrique végétale, la Dame de onze heures. De la cueillette à la confection artisanale, ils produisent des sirops et des huiles naturelles débarrassées de perturbateurs endocriniens ou de pesticides. Dimanche, 17h30, comme un parfum d’été. C’est le retour des bruissements d’ailes, danse de bourdons et d’abeilles, et une vraie jungle de brins de muguet qui s’apprête à fleurir dans le jardin pour le 1er mai. J’ai passé l’après-midi à les encourager du regard, à mesurer l’avancée du liseron grimpant sur le poteau en (...)

Lire la suite

samedi 25 avril 2015

OGM : Monsanto, Dupont, Bayer et BASF remercient la commission européenne

image.jpeg

Autorisation immédiate et pour 10 ans de 19 nouveaux OGM. Monsanto, Dupont, Bayer et BASF remercient la commission européenne. Passage en force une fois de plus de M. Juncker, sans l'accord des États ni du Parlement européen. Une nouvelle preuve de la perte de souveraineté populaire délibérée et systématique de cette Europe, jusque dans nos assiettes et nos jardins. Quant à la soi-disant possibilité - largement reprise par la plupart des médias - pour les États membres de l'Union européenne d'interdire la commercialisation sur leur territoire des 19 nouveaux OGM autorisés par la Commission... (...)

Lire la suite

vendredi 24 avril 2015

"Il n'y a pas d'emploi sur une planète morte". Syndicats pour le climat

CSIClimat2.jpg

Je viens de découvrir le rapport de mars 2015, à mon sens très intéressant de la CSI (confédération syndicale internationale, à laquelle sont affiliés en France CGT, CFDT, CFTC, FO). Il est assorti d'une pétition de syndicalistes et appelle ses membres à se mobiliser en vue de la Cop21 pour une transition juste, qui ne laisse personne sur le bord de la route. Le constat est sans langue de bois, et sans appel. On y apprend qu'un sommet syndical aura lieu pour recueillir des "promesses syndicales", comme pour les promesses des Etats avant la Cop21, en septembre à Paris, et on y (...)

Lire la suite

mercredi 22 avril 2015

Quatre rendez-vous écosocialistes à noter d'ici l'été : Dette, Forêt, Agriculture et Climat

AFFICHE_manifeste_2015.jpg

Quelques nouvelles de la diffusion de nos travaux sur l'écosocialisme, avec quatre rendez-vous à noter d'ici cet été : ce samedi à Tarbes, je serai en compagnie de Yannis Youlountas réalisateur de "Ne vivons plus comme des esclaves" et "Je lutte donc je suis", de Jean Ortiz spécialiste du monde hispanophone et de l'Amérique latine en particulier avec ses chroniques pour L'Humanité et Mémoire des Luttes, de Pascal Franchet Vice-président du CADTM et de représentants de Syriza et de Podemos en France. Toute la journée, à cette "Manifêste" du Parti de Gauche 65, nous (...)

Lire la suite

lundi 13 avril 2015

Ripolinage écosocialiste au PS. Et coup de colère.

20150412_182954.jpg

[Re-Addendum : Papier du Figaro, de Marianne, et un article publié dans Lyon Capitale suite à notre tribune "Corinne Morel Darleux : le PS ne doit pas 'polluer' l'écosocialisme"] [Addendum du 14 avril : voir aussi notre tribune "Hold up du PS sur l'écosocalisme", que je co-signe sur Reporterre avec Eric Coquerel, Martine Billard, Jean-Luc Mélenchon et Mathieu Agostini ]   Dans écosocialisme il y a "éco" et "socialisme", M. Cambadélis ! L'imposture n'en finit plus et je viens d'être judicieusement contactée par l'émission C dans l'Air, curieuse de savoir (...)

Lire la suite

mercredi 25 mars 2015

Capitalisme vert au Ministère (dévoilé par Reporterre)

IMG_2195.JPG

Capitalisme vert au Ministère de l’Éducation. Corinne Morel Darleux et Paul Vannier Le quotidien de l'écologie en ligne Reporterre révèle ce jour que la Ministre de l'Éducation Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, encourage officiellement la diffusion dans les écoles publiques d'un kit pédagogique sur l'environnement. Or ce kit est l’œuvre d'une Fondation privée, la Maud Fontenoy Foundation, qui a à maintes reprises pris position en faveur des OGM, de l'extraction des gaz de schiste, du nucléaire et dont la fondatrice a été un soutien affiché de Nicolas Sarkozy et candidate pour l'UMP. Cette (...)

Lire la suite

mardi 24 mars 2015

Le droit à vieillir fiers et heureux. Chronique du Diois sur Reporterre - Saison 1 Episode 8

Il faut parler de la vieillesse, même si ça dérange Chronique publiée sur Reporterre le 21 mars 2015 « Je refuse de confondre l’affaiblissement du corps et celui de l’esprit. Je veux que tous aient le droit de garder cette part de dignité qui est la leur jusqu’à leur dernier souffle. Qu’on n’oublie pas qu’eux aussi ont vécu leurs quatre-temps et ont été enfants, jeunes gens et adultes avant de devenir des personnes âgées. Et qu’ils ont le droit d’être des vieux fiers et heureux. » Le long de la route dans la vallée de la Drôme, en ce moment, deux types de cotonneux filent aux arbres. Les (...)

Lire la suite

lundi 23 mars 2015

Conférence "Buen vivir" et écosocialisme à la Faculté de Limoges le 2 avril

Conference_buen_vivir_ecosocialisme-page-001.jpg

(...)

Lire la suite

jeudi 19 mars 2015

Departementales : une vidéo, des arguments, quelques sourires pour la dernière ligne droite

(...)

Lire la suite

lundi 16 mars 2015

Le gouvernement en débat (invitée de Sud Radio)

sudradio.jpg

J'ai été invitée sur Sud Radio avec Julien Bayou, porte-parole d'Europe Écologie les Verts, sur le thème "EELV doit-il retourner au gouvernement ?" Il y est question de dichotomie de partis et de dynamique citoyenne, des élections départementales, mais aussi de Sivens, de Notre Dame des Landes, de Fukushima, de nucléaire et d'Areva, de climat et d'actrices à Manille, de Cop21 et de 49-3, de Syriza, d'Union européenne et de savoir qui gouverne dans ce pays, les ministres ou les lobbies... Enjoy. (...)

Lire la suite

vendredi 13 mars 2015

Meeting festif de soutien à Mâcon le 16 mars

Annonce_meetingMacon-page-001.jpg

(...)

Lire la suite

mercredi 11 mars 2015

Le bien vivre et l'écosocialisme avec l'alternative de gauche à Saint Donat le 19 mars

Corinne_MOREL_DARLEUX_19_mars_St_DONAT_Drome_des_collines-page-001.jpg

(...)

Lire la suite

lundi 9 mars 2015

Meeting du rassemblement - L'alternative de gauche - Valence le 18 mars

meeting_du_18_mars_valence-page-001.jpg

(...)

Lire la suite

samedi 7 mars 2015

Du rouge, du vert, des citoyens, un renard, un elfe et un lutin. Tout ça dans la Drôme.

Soulcie_69Fakir.png

Dans la Drôme, pour les élections départementales des 22 et 29 mars, s'est construit un rassemblement unissant des candidats citoyens, du PCF, du Parti de Gauche, de Ensemble et d'EELV. Ce rassemblement présente en gros un tiers de citoyens qui ne sont dans aucun parti, un tiers de militants du Front de Gauche et un tiers d'Europe Écologie. On y retrouve une cinéaste, une agricultrice bio, un responsable de PME, une veilleuse de nuit en CHRS, une aide-soignante, un chef d'entreprise, une enseignante, un retraité, une bibliothécaire, un cheminot, un informaticien, une cadre administrative, une (...)

Lire la suite

vendredi 6 mars 2015

Un CPER sans vision (suite de session compliquée à la Région Rhône-Alpes)

delagarededie.JPG

Photos : prise du quai de la gare de Die, un matin d'hiver, juste au moment où le soleil sort des contreforts du Vercors ; et petit coin de verdure sur la terrasse de la région, où se ressourcer quand ça commence vraiment à saturer... Suite de session (la matinée est ici), cet après-midi nous nous penchons sur le Contrat de plan Etat-Région, petit nom de code : CPER. Comme son nom l'indique, c'est un contrat signé entre l'Etat et la Région Rhône-Alpes qui court sur la période 2015 à 2020. En réalité un contrat Etat-Region-Collectivités-Métropoles où ces dernières se taillent la part du lion. (...)

Lire la suite

Une session compliquée à la Région Rhône-Alpes, face à nos responsabilités (Erai)

DieSaillans.JPG

Photo : ce matin, vers 6h15, entre Die et Saillans... Ça avait pourtant commencé tranquillement, on savait que ça n'allait pas durer... Durant la commission permanente ce matin, nous votons comme à notre habitude au groupe Front de Gauche contre l'attribution de fonds publics aux lycées privés. Armand Creus, Elisa Martin et moi-même nous abstenons également sur le programme de recherche "Nano 2017" comme depuis le début de la mandature. Les choses se compliquent quand on en arrive au rapport sur Erai. Armand Creus, Antoine Fatiga, Elisa Martin et moi-même nous abstenons sur ce (...)

Lire la suite

- page 1 de 65

Haut de page