Coordinatrice des Assises de l'écosocialisme, Parti de Gauche, Conseillère régionale Front de Gauche en Rhône Alpes, Membre du Bureau exécutif du Parti de la Gauche Européenne et du bureau de la Fondation Copernic. D'inspiration écolo-radicale, défend la transition écologique et la révolution citoyenne. (lire la suite) corinne morel darleux

Recapitalisation d'Areva : arrêtons les dégâts !

areva1.jpgAreva est "dans la tourmente", et nos grands dirigeants semblent découvrir à cette occasion qu'un client ne paye pas rubis sur l'ongle un chantier dont les couts explosent et qui prend neuf ans de retard comme c'est le cas de l'EPR en Finlande.

Voilà donc une entreprise détenue, directement et indirectement, à 87% par l’État français, dont la survie industrielle dépend aujourd'hui de la construction d'un site en Finlande et de la relance du nucléaire au Japon. Cherchez l'erreur.

Face à ces choix judicieux, quelle est la réponse de l'actionnaire public ? La création d'une "structure de défaisance" (sic) pour Areva, et le creusement d'un trou pour enfouir les déchets... Décidément ça commence à sentir moyennement bon dans l'industrie nucléaire.

Et pour être sûrs de poursuivre le changement dans la continuité, l’État veut donc recapitaliser. En plein vote d'un nouveau budget d'austérité, on attend avec impatience d'entendre le gouvernement nous expliquer qu'il dégage 2 milliards d'euros pour rattraper les brillants choix stratégiques d'Areva.

Recapitaliser et continuer la politique du tout-nucléaire en pensant que l'on va pouvoir exporter cette industrie mortifère après Fukushima est à la limite du déni de réalité. Partout dans le monde, le nucléaire recule. C'est une impasse. Et elle nous coûte cher.

Notre proposition : créer un pôle public de la transition énergétique réintégrant EDF, GDF et Areva. Le contre-budget du Parti de Gauche a estimé le coût d'une telle opération : 40 milliards, soit moins que les niches fiscales les plus nuisibles qui s'élèvent à 42 milliards.

C'est possible. C'est nécessaire. Ça crée des emplois. On attend quoi ?

Dette et extractivisme, pour percer à jour la mécanique d'un duo méconnu. Conférence Utopia le 18 novembre

couv-detteUtopia.jpg

Dette et extractivisme - pour percer à jour la mécanique d'un duo méconnu Mardi 18 novembre à 18h45 à la Maison des Sciences Économiques 106 - 112 boulevard de L'Hôpital - Paris 13ème - Métro : Campo-Formio - salle du 6ème étage par Nicolas Sersiron, porte-parole du Comité pour l’Annulation de la  […]

Lire la suite

Tant qu’il reste des vélos, des castors et des cours d’eau... - Chronique Reporterre - Saison 1 Episode 3

CHRONIQUE - Tant qu’il reste des vélos, des castors et des cours d’eau... Corinne Morel Darleux Publiée sur Reporterre le 4 novembre 2014 David tenait une boutique de vélos, fonctionnant à l’électricité verte, avec lesquels on pouvait se balader le long de la dernière rivière sauvage des Alpes. La  […]

Lire la suite

"Face au capitalisme dévastateur, vite l'écosocialisme" : Rendez-vous en Ardèche au Bogue Resistance Festival !

BoguePG07-page-001.jpg

 […]

Lire la suite

Du froid et du chaud. Nouvelles du front des GPII et de l'énergie.

CenterParcsChambaranDefriche.jpg

"Pursue some path, however narrow and crooked, in which you can walk with love and reverence" Henry David Thoreau Ce matin, enfin une bonne nouvelle sur le front des Grands projets inutiles et imposés et de la transition énergétique : l'annonce du "gel" du projet Skydome, un  […]

Lire la suite

Climat, Drônes, Testet, Luttes, International et Alternatives pour rester fiers et motivés

Weezer.jpg

Alors que s'ouvre le début des discussions en vue de la "conférence des parties" sur le climat (Cop20) à Lima au Pérou, on apprend que l'espionnage d’État a encore franchi un cran. De Copenhague au G20, les négociations sur le climat sont assimilées à de véritables opérations militaires  […]

Lire la suite

"Quelles réponses individuelles et collective face à l'urgence climatique" : conférence-débat à l'ENS le 20 novembre

ENSPGEcosocialisme.png

Rémi Fraisse, Vital Michalon. Deux Une de Libération, toute une génération. Et la dystopie, toujours.

Libe01081977.JPG

Pour mémoire depuis le mois d'aout sur ce blog au sujet de ce barrage, notre tribune de soutien collective sur Reporterre, le récit de ma visite au Testet, ma Lettre ouverte au Ministre le Foll parue sur Mediapart, et enfin le courrier commun envoyé à la Ministre Ségolène Royal le 17 octobre.  […]

Lire la suite

- page 1 de 155