mardi 28 juillet 2015

Racines du ciel et Radieuse Aurore (lectures d'été)

FELP2015.jpgJe viens de réaliser ma dernière intervention de l'année au Festival Emmaus Lescar-Pau, un débat sur climat et écosocialisme avec 150 personnes, joli exploit pour un matin de semaine, en plein milieu de l'été, dans un festival qui n'a pas encore vraiment commencé (les concerts démarrent ce soir). Les rencontres sont belles ici, avec celles et ceux qui font et agissent, depuis plus de trente ans, qui créent pièce par pièce un village autonome, avec sa ferme, son épicerie, sa recyclerie bien sûr et surtout ses choix de vie, des choix politiques assumés. Un endroit du "pas de côté" qui à mon avis aurait bien plus à Gébé.

Je vais maintenant couper enfin un peu pour une dizaine de jours de congés, mais avant cela, voici de quoi buller à l'ombre en belle compagnie. La Fondation de l’Ecologie Politique m'a en effet invitée à partager mes livres de chevet pour sa sélection de lectures d’été. Celle-ci se présente sous la forme d’amicales recommandations de la part de diverses personnalités, avec trois catégories : des essais récents en lien avec l’écologie politique, des « classiques de l’écologie », et des romans dont les sujets montrent une affinité avec les thématiques écologistes. Je me suis évidemment ruée sur cette dernière. L'occasion de parler de mes héros préférés Jack London et Joseph Kessel, et de revenir sur un livre qui m'a marquée, un été dans les rues de Marseille : Les racines du ciel...

Belle lecture, et bel été.

racinesduciel.jpgLes racines du ciel : une leçon de dignité humaine (Romain Gary, 1956)

Avec Le Lion de Joseph Kessel paru en 1958 et hélas toujours considéré à tort comme un livre d'enfant, Les racines du ciel de son ami Romain Gary publié en 1956 constitue le troisième volet d'une trilogie entamée en 1903 avec L'appel de la forêt de Jack London. Trois romans engagés, humanistes, à la fois désabusés et emplis de générosité, qui signent les prémices du roman écologiste. Entre l'ère industrielle du début de siècle de London et les années 50 du grandiose duo Kessel-Gary, les guerres ont dévasté les coeurs et les esprits. Romain Gary a été soldat et résistant, il a combattu sur tous les fronts, dans de nombreux pays. Il a perdu des amis, et vécu à bord des bombardiers l'horreur de la guerre. Cela se ressent dans Les racines du ciel, où se retrouve tout au long du livre en filigrane cette lutte constante entre un pessimisme lucide, le refus de la médiocrité humaine et la volonté de maintenir coûte que coûte espoir et dignité par la lutte et la résistance. C'est l'épopée individuelle d'un homme, Morel, rescapé des camps, qui engagera sa vie à lutter contre l'extérmination des éléphants en Afrique. Loin de se cantonner à la protection de la nature, ce que développe Gary c'est une certaine idée de l'homme, une réflexion sur le colonialisme et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, une aventure humaine où les cyniques et les misanthropes ne sont pas ceux que l'on croit... Et une formidable leçon de courage et de militantisme radical.
 

radieuseaurore.jpgRelire Jack London : Radieuse Aurore (1910)
On connait tous, pour l'avoir lu gamin, le London de Croc Blanc, cet émouvant appel de la nature qui souligne jusqu'à la douleur la déchirante dualité entre mondes "sauvage" et "civilisé". Certains se souviennent aussi de Martin Eden, ce visage romantique des amours contrariées par les différences de classe sociale. On connait un peu moins, hors les réseaux militants, le London du Talon de Fer et ses plongées dans les bas-fonds ouvriers où le gin coule à flots pour oublier les maux de la journée... Mais là où Jack London est le plus beau, c'est quand il combine son expérience "in-vivo" de la question sociale et l'amorce de ce qu'on appellerait aujourd'hui écologie politique. C'est le cas dans Radieuse Aurore, un de ses bouquins injustement méconnus. Radieuse Aurore, c'est un chercheur d'or du début du 20ème siècle, une force de la nature, un homme à la fois brut et généreux, une tête brûlée qui fera l'expérience de l'ambition et de la réussite matérielle, avant de découvrir l'immoralité totale du système. Et comme dans tout grand roman, c'est l'amour d'une femme qui lui ouvrira les yeux et le conduira in fine à prendre la seule décision qui vaille : cesser de courir après la possession et l'accumulation, vivre libres, fiers et heureux.

 

 

lundi 27 juillet 2015

Carnets de Tunisie, en violence et beauté mêlées (3) : Du meeting populaire de Tunis au théatre antique de Carthage

IMG_4609.JPG

J'étais invitée ce samedi à prendre la parole au nom du PG au meeting populaire organisé pour la commémoration de Mohamed Brahmi au Palais des Congrès de Tunis. Un discours accueilli chaleureusement, ci-après in extenso et en téléchargement, qui je l'espère contribuera utilement... Même si j'ai bien conscience qu'il en faudra plus pour sortir de l'ornière dans laquelle se trouve hélas le monde arabe aujourd'hui. Je dois avouer que ces journées de rencontres et d'échanges passées à Tunis avec des représentants du Maghreb et du Moyen Orient me laissent franchement perplexe et inquiète sur la (...)

Lire la suite

dimanche 26 juillet 2015

Carnets de Tunisie, en violence et beauté mêlées (2) : Du cimetière Djellaz à la plage de Sousse

IMG_4563.JPG

Avant le meeting populaire de cet après-midi à Tunis, je vole un peu de temps aux rues écrasées de chaleur pour reprendre le fil de mon récit. Nous revenons du carré des martyrs du cimetière Djellaz à Tunis. Un endroit magnifique, peuplé d'acacias et d'eucalyptus. Le rendez-vous était matinal pour échapper au pic de température annoncé aujourd'hui. Très touchée d'être accueillie sur place par Mbarka Brahmi, la veuve de Mohamed Brahmi assassiné il y a deux ans jour pour jour. C'est Mbarka qui me prend le bras et m'entraine sur la tombe où nous restons côte à côte, enlacées. Elle qui me guide (...)

Lire la suite

samedi 25 juillet 2015

Carnets de Tunisie, en violence et beauté mêlées (1) : A Tunis, leçon d'humilité entre les barbelés

IMG_4466.JPG

Très envie de vous donner des nouvelles de cette mission en Tunisie, mais je désespère de trouver un moment calme pour en faire le récit, et pourtant... Je sais qu'il faut le faire maintenant, tant que je suis encore imprégnée de cette chaleur humide, de ces odeurs qui me rappellent avec tendresse les étés gamine en Kabylie, de cette effervescence de colloques, de visites et de réflexions sur le Maghreb et le Moyen-Orient. D'expérience, je sais que sitôt rentrée en France j'enchainerai, et je ne trouverai pas le temps. Je le vois bien, je trimballe de train en chambre d'hotel mes notes de ce (...)

Lire la suite

vendredi 24 juillet 2015

Bains de rivière et sons d'été. Chronique du Diois n°12 (Reporterre)

20150707_085156.jpg

Du bruissement des chauve-souris au clapotement des crapauds, c’est l’été Chronique parue le 18 juillet sur Reporterre   Alors que la canicule se déploie à mesure que la politique décélère, quel bonheur que de délaisser le cérébral pour redonner leur place aux autres sens. Et de savourer l’été, tendre l’oreille aux sons des chauve-souris dans le ciel nocturne, des crapauds dans l’eau de la rivière et des chants des oiseaux... Cet été j'ai décidé de rester chez moi, dans le Diois. Après avoir commencé l'année avec le Parti de la gauche européenne à Berlin, être allée présenter l'écosocialisme à (...)

Lire la suite

mercredi 22 juillet 2015

Mission internationale : révolution citoyenne et écosocialisme, de Sousse à Tunis

37.jpg

Je pars ce mercredi en mission en Tunisie, à Sousse et Tunis, dans le cadre des cérémonies de commémoration de l'assassinat de Mohamed Brahmi survenu le 25 juillet 2013, quelques semaines après l'assassinat de Chokri Belaïd en février 2013. Deux pertes terribles, deux disparitions violentes qui ont ébranlé notre famille politique en Tunisie et pour lesquelles nous n'avons jamais manqué d'exprimer notre soutien et notre solidarité. J'y serai donc pour représenter le Parti de Gauche avec Alain Billon, notre responsable Maghreb-Machrek. Au programme, le jeudi 23 juillet sera consacré à la lutte (...)

Lire la suite

dimanche 19 juillet 2015

Une émission de deux heures comme vous n'en verrez jamais à la télé

CreadeBaseDiois.jpg

Il y a un an tout juste, je rédigeais ce billet d'été célébrant l'Otium : Habere otium faciendi. Avoir le temps de faire (ou de ne rien faire). Il émergeait de toute une série de réflexions sur le droit à la paresse, de Paul Lafargue dès 1880 à Alexandre le Bienheureux d'Yves Robert en 1968. Sans doute pas un hasard, d'ailleurs, si ce thème est porté dans le premier cas par le gendre de Karl Marx, dans l'autre en pleines années contestataires. Comme je l'écrivais en janvier 2014, le revenu de base est sans doute en effet un des débats les plus subversifs qui subsiste et le simple fait de le (...)

Lire la suite

jeudi 16 juillet 2015

Victoire sur Center Parcs dans les Chambaran ! Et maintenant, une autre Région pour un autre modèle (Communiqué)

20150629_090123.jpg

Suite à la décision ce jour du Tribunal Administratif de Grenoble qui a suivi l'avis du rapporteur public, et dans la foulée de l'appel que nous avions lancé "Non aux travaux du Center Parcs de Roybon avant la fin des recours en justice", voici une réaction commune qu'il est rudement agréable de communiquer tant on manque de bonnes nouvelles en ce début d'été...   Pour des Chambaran sans Center Parcs, la Région doit jouer son rôle Le tribunal administratif a décidé de suivre l’avis du rapporteur public et a annulé les arrêtés préfectoraux qui permettaient les travaux du Center Parcs (...)

Lire la suite

dimanche 12 juillet 2015

Et de treize !

EcosocAR.jpg

Voici la treizième traduction du Manifeste pour l'écosocialisme, désormais disponible en arabe après le grec, russe, anglais, espagnol, portugais, italien, suédois, polonais, allemand, néerlandais et japonais. Avec la version française d'origine, nous en sommes donc à treize langues disponibles. Et une version turque est dans les tuyaux... Un grand merci au pôle traduction et international du PG pour cette version qui a pu être diffusée dès notre congrès à nos invités arabophones, et un clin d'oeil spécial à notre camarade maquettiste Eric qui a particulièrement peiné sur la gestion des (...)

Lire la suite

mardi 7 juillet 2015

Porter l'ecosocialisme à l'international, une feuille de route en 5 axes

Voici la proposition de feuille de route que j'ai faite au congrès du PG réuni dimanche dernier, pour porter en France et à l'international notre projet écosocialiste : un aperçu en 5 axes de travail et 7 minutes de podcast. Bonne écoute... (...)

Lire la suite

mercredi 1 juillet 2015

Climat : ça chauffe à Lyon !

02_Degres_001.jpg

En plein épisode de canicule, au programme aujourd'hui : le climat en 2050... Alors que je participe à Lyon au sommet mondial climat-territoires avec les acteurs non-Etatiques, en amont de la Cop21 de cette fin d'année à Paris, voici le journal satirique "02 Degrés" que nous avons monté pour alerter de toutes les manières possibles. (cliquez sur les images ci-dessus pour les voir en grand) En attendant, on continue à se battre et agir ici et maintenant, sur tous les fronts : avec cette campagne pour le respect des recours contre le projet de Center Parcs à Roybon, dans la forêt des (...)

Lire la suite

vendredi 26 juin 2015

« On ne se laissera pas faire » : les jeunes tracent leur chemin - Chronique du Diois n°11 (Reporterre)

Publiée sur Reporterre le 20 juin. « Et nous préparerons des jours et des saisons, à la mesure de nos rêves. » A l’instar de la phrase de Paul Eluard, les jeunes du Diois se préparent, dans le rapport à l’autre et à la nature, à être les adultes de demain. Pour devenir, espérons, des femmes et des hommes désireux de construire une autre société. « On ne se laissera pas faire », c’est le titre du spectacle de théâtre monté par la troupe amateur des adolescents de Die. Une heure de textes et saynètes disant toute la révolte d’une jeunesse sur un ton grinçant, caustique, loin des habituelles (...)

Lire la suite

dimanche 21 juin 2015

Entretien exclusif avec l'économiste James K Galbraith à propos de la situation en Grèce

Voici la coute interview vidéo que je viens de tourner avec l'économiste James K Galbraith à Delphes en Grèce où nous sommes pour un colloque sur les alternatives au néolibéralisme, où il est question de la réunion du gouvernement grec d'Alexis Tsipras cet après-midi, et de la rencontre décisive de demain au niveau européen : (function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "//connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, (...)

Lire la suite

mardi 16 juin 2015

Tourbillon

bureaujardin.JPG

Je manque terriblement de temps en ce moment pour réagir sur ce blog à l'actualité, des histoires de Falcon qui bafouent la charte Anticor au plus haut niveau de l'Etat au "sauvetage" d'Areva, la mise en échec de la deuxième tentative de cavalier législatif pour inscrire le projet d'enfouissement de déchets nucléaires Cigeo dans la loi Macron au sommet de Bonn en passant par la Loi Renseignement, ma désignation comme chef de file aux régionales pour le PG et la construction d'un rassemblement citoyen pour les prochaines régionales en Rhône-Alpes Auvergne que j'explique ici en vidéo (...)

Lire la suite

lundi 15 juin 2015

Rendre la région aux citoyens, notre démarche de rassemblement expliquée en 8 minutes

(...)

Lire la suite

samedi 23 mai 2015

Brebis, théâtre et Clairette : un véritable écosystème de culture populaire. Chronique du Diois n°10 (Reporterre)

IMG_3585.JPG

Des brebis au théâtre, la bonne vie humectée par un verre de Clairette Chronique publiée sur Reporterre le 20 mai 2015    De Mâcon à Perpignan, en passant par Paris et Clermont, il y a toujours quelqu’un pour évoquer Die et sa fameuse Clairette. Mais ce coin de la Drôme est aussi connu pour sa transhumance et ses festivals. Une guirlande d’événements culturels qui se déploie autour des marchés artisanaux, du théâtre ou du cinéma de la ville, et permet de faire vivre un véritable écosystème de culture populaire. Corinne Morel Darleux De Mâcon à Perpignan, en passant par Paris et Clermont, (...)

Lire la suite

mardi 19 mai 2015

Réponse à M. Queyranne : Nous voulons donner à Rhône-Alpes Auvergne un autre avenir

coquelicotsdiois.JPG

Nous voulons donner à Rhône-Alpes Auvergne un autre avenir. Réponse à Jean-Jack Queyranne Die, le 19 mai 2015 Bonjour, Par un courrier que vous nous avez adressé le 11 mai et que vous avez rendu public dès le 12 mai, vous demandez qu'une rencontre puisse avoir lieu entre nos deux organisations politiques en vue d'une alliance dès le premier tour des régionales. Permettez-nous tout d’abord de regretter la médiatisation immédiate de votre courrier qui nous fait nous interroger sur sa sincérité. Et ce, d'autant que, comme vous le rappelez, vous avez déjà été investi tête de liste, que les grands (...)

Lire la suite

Erai : c'était déjà fini (Session à contre-sens en Rhône-Alpes)

planete.jpg

Nous avons eu une session tendue encore ce lundi autour du projet de reprise de l'agence Erai, qui appuie le développement économique à l'international pour la région Rhone-Alpes et passe devant le tribunal après des années de (très) mauvaise gestion, dépenses excessives, pavillon de Shangai, folie des grandeurs, très hauts salaires etc. Le Parti de Gauche a toujours dénoncé évidemment ces dérives et refusé de les financer, dans le groupe PGA puis au sein du groupe Front de Gauche depuis 2010. Je vais essayer de faire simple sur un dossier qui ne l'est pas : hier nous avions à nous prononcer (...)

Lire la suite

mardi 12 mai 2015

Limoges, Tarbes, Paris, Céret : L'écosocialisme, des idées au concret.

cineceretan.jpg

Après la conférence "Ecosocialisme et buen vivir" à la faculté de droit et de sciences économiques de Limoges - que vous pouvez retrouver ici dans son intégralité en vidéo - et de Tarbes en avril, celle à Sciences Po Paris le 5 mai sur "Ecologie et émancipation", voici "L'ecosocialisme en question", mon interview pour le quotidien L'indépendant, à l'occasion du Forum écosocialiste sur la forêt organisé à Ceret dans les Pyrénées Orientales vendredi dernier. En attendant la vidéo des débats et le récit de cette belle journée qui ne devraient pas tarder... Encore (...)

Lire la suite

dimanche 26 avril 2015

Chronique du Diois n°9 : Sous le vent des herbes de la Dame de onze heures (Reporterre)

Dans les montagnes du Vercors drômois, Gurprasad et Matthieu ont installé leur fabrique végétale, la Dame de onze heures. De la cueillette à la confection artisanale, ils produisent des sirops et des huiles naturelles débarrassées de perturbateurs endocriniens ou de pesticides. Dimanche, 17h30, comme un parfum d’été. C’est le retour des bruissements d’ailes, danse de bourdons et d’abeilles, et une vraie jungle de brins de muguet qui s’apprête à fleurir dans le jardin pour le 1er mai. J’ai passé l’après-midi à les encourager du regard, à mesurer l’avancée du liseron grimpant sur le poteau en (...)

Lire la suite

- page 1 de 66

Haut de page